Le viagra féminin fait son entrée

Article publié sur Améliore ta santé.

 » La fameuse pilule bleue se trouve sur le marché depuis 1998. Cela a été une révolution pour les hommes qui souffrent de problèmes de dysfonction érectile. Aujourd’hui, on parle de l’arrivée prochaine du viagra féminin ou flibansérine.

 De longues années de dure bataille ont eu lieu avant de pouvoir commercialiser ce médicament féminin, jusqu’à l’approbation de la FDA (Fédération Américaine pour les Aliments et les Médicaments).

Si l’approbation complète n’a pas été obtenue, il est quasiment sûr que ce médicament arrivera bientôt dans les pharmacies des Etats-Unis, et ensuite dans celles du monde entier.

A présent, il faut savoir qu’il y a quelques données dont il faut tenir compte. Certaines choses expliquent pourquoi il a été si difficile d’obtenir la “version rose du viagra”, qui peut être une réponse adaptée aux milliers de femmes qui ont des problèmes dans leur vie sexuelle.

1. Comment le viagra féminin fonctionne-t-il ?

En premier lieu, il est important de tenir compte du fait que le viagra masculin et le viagra féminin agissent de deux manières totalement différentes.

Dans le cas de l’homme, le médicament augmente la pression sanguine, tout en détendant les vaisseaux sanguins du pénis.

De cette manière, on permet au sang de s’acheminer jusqu’à cet organe, pour générer une excitation sexuelle.

Dans le cas des femmes, le processus est différent. La flibansérine agit directement sur le cerveau féminin, augmentant ses niveaux de dopamine.

Pour comprendre un peu mieux le fonctionnement de ce viagra, nous allons approfondir le sujet.

Comment agit le Addy ?

« Addy » est le nom commercial que l’on a donné au viagra féminin, qui devrait arriver sur le marché des pharmacies dès le mois d’octobre aux Etats-Unis.

Le principe actif de ce médicament est la flibansérine, un composé chimique qui agit sur des neurotransmetteurs déterminés du cerveau:

  • Il agit comme un activateur, s’unissant à certains récepteurs comme ceux de la sérotonine.
  • Il travaille de la même manière que les antidépresseurs. On a d’ailleurs travaillé dessus pour en faire un médicament qui soigne les dépressions.
  • Il inhibe la dopamine (autre neurotransmetteur) mais dans ce cas, au lieu de l’activer, il réduit son action pour corriger le désir sexuel hypoactif chez certaines femmes.

2. A qui s’adresse le viagra féminin ?

Le Addy se concentre en particulier sur les femmes qui ont été diagnostiquées avec le trouble du désir sexuel hypoactif (TDSH). Son objectif est de stimuler la libido.

  • Dans le Manuel Diagnostic et Statistique des Troubles Mentaux (DSM-IV-TR), on nous décrit ce problème comme la baisse du désir sexuel, le fait que l’on n’ait plus de fantasmes ni d’attirance pour l’activité sexuelle.
  • Nous ne parlons pas ici de monontonie, ni du simple fait d’avoir un faible désir sexuel pour notre conjoint à cause du passage des années ou d’un simple laisse-aller. Il ne s’agit pas non plus d’un trouble en lien avec les problèmes physiques.
  • Nous parlons d’un « problème clinique », qui a tendance à survenir chez les femmes pré-ménopausées.
    Ce viagra n’est donc pas recommandé dans tous les cas de simple manque de désir sexuel.

La FDA recommande d’administrer du viagra féminin aux femmes souffrant du TDSH qui ne sont pas encore arrivées à la ménopause. 

Selon ce que nous explique ce même organisme, une fois la ménopause passée, le médicament agira comme un placebo.

3. Le viagra féminin est-il efficace ?

Les données s’avèrent être un peu contradictoires. Sprout Pharmaceuticals est l’entreprise qui a mené à bien les tests cliniques et qui a commercialisé le médicament. De son côté, la FDA a également réalisé ses propres investigations.

 Les deux ont trouvé des résultats très différents.

Ce médicament a été testé sur plus de 11 000 femmes, pendant 5 ans, avec 3 essais pendant 24 semaines et avec une dose de 100 milligrammes administrée à 2 400 femmes pré-ménopausées souffrant de TDSH. La moitié d’entre elles ont reçu un placebo et l’autre moitié le Addy.

  • Les résultats de la Sprout Pharmaceuticals démontrèrent qu’entre 46 et 60% des femmes avaient remarqué des améliorations.
  • Pour la FDA, seulement 10% des femmes ont constaté un effet positif dans leur vie sexuelle.

4. Quels sont ses effets secondaires ?

Si le viagra féminin a mis tant de temps à arriver sur le marché, c’est justement à cause de ses effets secondaires et parce que des organismes comme la FDA n’ont pas considéré ce médicament comme bienfaisant.

Aujourd’hui, ces problèmes se sont un peu réduits, mais il est important d’en tenir compte:

  • Le Addy peut avoir les mêmes effets secondaires que ceux d’un antidépresseur.
  • Il peut provoquer de l’hypotension, des nausées, des évanouissements, des insomnies, une sécheresse dans la bouche, etc.

Le médicament pourra uniquement être prescrit par un médecin, et il est essentiel de compter sur ses conseils et sa supervision.

Malgré les données contradictoires sur son efficacité, il est évident qu’il arrivera au grand public en quelques semaines, puisqu’il existe des intérêts économiques très forts dans le viagra féminin.

Nous espérons simplement qu’il offrira une réponse adaptée à toutes les femmes qui en ont besoin.  »