Interview d’Elodie Ghione, diététicienne-nutritionniste à Montpellier, sur les effets de l’alimentation sur la libido.

FDY : Huîtres, chocolat, gingembre… Des aliments réputés pour être aphrodisiaques. Est-ce vrai ?

Elodie Ghione : Il paraît. Rien de bien formel, il suffit surtout d’y croire. On peut imaginer que les huîtres, le chocolat, le gingembre mettent dans de bonnes conditions pour faire un repas en amoureux, il ne manque plus que le pain de seigle, les fraises, le champagne. Pour le gingembre, il y a une action sur la thermogénèse, ce qui expliquerait qu’on se déshabille plus vite. On pourrait citer d’autres plantes comme le schizandra, le maca, le safran, la sarriette… Le chocolat augmente la sécrétion de sérotonine (hormone du plaisir) apaisant le système nerveux et diminuant les tensions physiques et mentales. 

FDY : Existe-t-il des aliments pour booster la libido ? Ou au contraire, la freiner ?

E.G. : Pas à ma connaissance. Il suffit d’apprécier ce qu’on mange, les saveurs, les arômes…

FDY : L’alimentation peut-elle avoir un effet sur les performances sexuelles ?

E.G. : Au début, je trouvais la question assez surprenante mais étant donné que l’alimentation a un effet significatif sur les performances sportives, logiquement elle devrait induire un effet aussi sur les performances sexuelles. Après, tout dépend de ce qu’on entend par performance. Je ne pense pas qu’on puisse comparer le fait de faire l’amour et de courir un marathon de la même manière.

FDY : Est-il vrai que l’ail est un stimulant sexuel ?

E.G. : L’ail protège surtout des cancers et des maladies cardiovasculaires, il purifie le sang.

FDY : Certaines études ont démontré que le café pouvait aider contre les problèmes érectiles, qu’en pensez-vous ?

E.G. : Je pense que le café peut aider dans certains cas, car il agit directement sur le cerveau. Mais, bien évidemment, à condition de ne pas dépasser 2 tasses/jour sinon, au lieu de stimuler en douceur le système nerveux, la personne risque d’augmenter l’état de nervosité. En Amérique du sud, ils utilisaient la gousse de vanille macérée dans l’eau. Au Caraïbes, l’écorce de bois bandé est utilisée pour des boissons aphrodisiaques contre l’impuissance.

Contact :

Elodie Ghione

Diététicienne-Nutritionniste

410, Avenue des Etats du Languedoc

Bâtiment A3, N°61, 34000 Montpellier

RDV : 07 81 70 68 13 / rvd@dietetique-montpellier.fr

www.dietetique-montpellier.fr