Interview d’Elodie Ghione, diététicienne-nutritionniste à Montpellier, sur les effets de certains aliments sur la fatigue et l’insomnie.

FDY : Comment l’alimentation agit sur la qualité du sommeil ?

Elodie Ghione : Plus un repas est copieux et riche en graisses saturées plus il sera long et difficile à digérer. S’il est pris tardivement et que l’on se couche aussitôt, la digestion va perturber le sommeil.

FDY : Faut-il manger léger pour avoir un sommeil de plomb ?

E.G. : Oui, c’est plus logique que le contraire.

FDY : Quels sont les aliments qui peuvent perturber notre sommeil ?

E.G. : Les excitants peuvent avoir un effet sur la sécrétion d’hormones et sur la thermogénèse : café, thé, alcool, épices… Les boissons gazeuses, les produits laitiers, les graisses saturées et les acides gras trans, certaines fibres indigestibles ou fermentescibles peuvent induire toutes sortes de troubles digestifs et empêcher l’organisme de se mettre en état de repos. 

FDY : Certains aliments peuvent-ils nous fatiguer ou au contraire nous donner un coup de fouet ?

E.G. : Si on prend l’exemple du sucre raffiné, il a un effet booster dans un premier temps, en augmentant directement la glycémie dans le sang et la sécrétion de dopamine et de sérotonine (hormones du plaisir), puis vous vous sentez crevé, vidé, irritable car votre sang manque à nouveau de sucre pour alimenter votre cerveau qui veut retrouver cette sensation agréable qui lui est associé. Manger trop de protéines animales (produits laitiers inclus) fatigue énormément l’organisme en particulier le système rénal en éliminant les déchets uriques. Pour donner un coup de fouet, rien de mieux que le jus de citron pressé, le matin dans un verre d’eau froide ou chaude avec un peu de miel pour ceux qui aiment. 

FDY : La passiflore, camomille, verveine… Autant de plantes réputées pour aider à trouver le sommeil. Sont-elles vraiment efficaces ?

E.G. : Oui elles le sont. Après si on souffre d’insomnie sévère, les infusions de plantes n’auront qu’une action légère et ne suffiront pas à régler le problème de manière isolée.

FDY : Le café empêche-t-il de dormir ?

E.G. : Il peut. C’est un psychotrope qui contient de la caféine ayant un effet adrénergique, dopaminergique et thermogénique qui stimule le cerveau. Certaines personnes n’ont pas de problèmes pour s’endormir après une tasse de café, peut être qu’elles sont moins sensibles à la caféine. A l’accoutumée, il faut arrêter le café à 14h. 

Contact :

Elodie Ghione

Diététicienne-Nutritionniste

410, Avenue des Etats du Languedoc

Bâtiment A3, N°61, 34000 Montpellier

RDV : 07 81 70 68 13 / rvd@dietetique-montpellier.fr

www.dietetique-montpellier.fr