Le café retarde le cycle du sommeil - Illustration : AFP

Article publié sur Metronews par Matthieu Delacharlery, le 21.5.2015.

« WHAT ELSE ? – Les hommes qui boivent entre deux et trois tasses de café par jour seraient moins propices à souffrir de troubles de l’érection.

Une pause café, ça vous dit ? A en croire une étude menée par une équipe de chercheurs américains, publiée par la revue PLOS ONE, boire deux à trois tasses de café par jour réduirait les troubles de l’érection. En France, plus de huit français sur dix consomment du café tous les jours, l’équivalent de 5,5 kg par habitant chaque année, selon l’Organisation internationale du café (OIC).

Or les bienfaits du café sur notre santé sont nombreux. On sait notamment qu’il pourrait avoir des effets positifs sur les maladies cardio-vasculaires, les cancers digestifs, le diabète sucré ou encore pour réduire le risque de maladie d’Alzheimer ou de Parkinson. Et voilà qu’on apprend qu’il aurait aussi des vertus contre les troubles de l’érection. À condition toutefois de ne pas en abuser.

► Méthodologie : 4000 cobayes en érection
Pour appuyer leur théorie, les chercheurs américains de l’université du Texas ont étudié les données de près de 4000 hommes, en tenant compte du nombre de café ou de thé, ainsi que des boissons gazeuses et énergisantes qu’ils consommaient au quotidien. Et pour cause : la caféine se trouve dans le café mais aussi le thé, les sodas ainsi que les boissons énergétiques.

 ► Ce que l’étude a montré : 2 à 3 tasses de café par jour diminuerait le risque
Les cobayes qui ont bu entre 85mg et 170mg de caféine chaque jour avaient 42 % moins de chances de développer une dysfonction érectile que ceux qui n’en avaient pas consommé. En revanche, ceux ceux qui ont consommé entre 171mg et 303mg de caféine n’avaient plus que 39 % moins de chances d’être impuissants, ont affirmé les chercheurs.

D’après les scientifiques de l’université du Texas, la caféine déclenche une série d’effets pharmacologiques qui conduisent à la relaxation des artères de certains muscles du pénis, ce qui a pour effet d’augmenter le débit sanguin, et donc l’érection ! Cependant, aucun effet bénéfique de la caféine n’a toutefois été observé chez les hommes souffrant du diabète.

► Ce que l’étude va changer : 2 à 3 millions d’hommes concernés en France
On estime que la dysfonction érectile (ou impuissance), définie par l’OMS comme « l’incapacité persistante ou répétée d’obtenir et/ou de maintenir une érection suffisante pour permettre une activité sexuelle satisfaisante », touche environ 4% des hommes à la cinquantaine, près de 17% à la soixantaine. »