Addictions : tabac

Article publié sur Top Santé par Catherine Cordonnier, le 17 décembre 2015.

« Les femmes exposées au tabac de façon active ou passive, auraient plus de risque de souffrir d’infertilité et seraient ménopausées plus tôt.

Les chercheurs du Roswell Park Cancer Institute à Buffalo (Etats-Unis) ont analysé l’exposition au tabac de 93 676 femmes âgées de 50 à 79 ans. Certaines étaient des fumeuses, d’autres avaient cessé de fumer, d’autres enfin n’avaient jamais fumé mais avaient été victimes de tabagisme passif.

En se penchant ensuite sur l’historique de leur fécondité, les chercheurs américains ont découvert que cette exposition au tabac, qu’elle soit active ou passive, avaient des répercussions sur l’âge de la ménopause ainsi que sur la capacité à tomber enceinte.

26% de risques en plus d’être ménopausée de façon précoce

« Comparativement aux femmes qui avaient jamais fumé, l’équipe a constaté que les femmes qui étaient des fumeuses actuelles ou anciennes étaient avaient 14% de  risques d’infertilité en plus et 26% plus de risques de subir la ménopause avant l’âge de 50 ans » souligne le Dr Andrew Highland, co-auteur de l’étude publiée dans la revue professionnelle Tobacco Control.

En outre, la ménopause est également arrivée de manière précoce  (en moyenne 13 mois plus tôt) chez les femmes victimes de tabagisme passif.

Cela vient appuyer les conclusions d’une étude précédente  qui affirmait que les fumeuses porteuses d’un certain type de gènes voyaient apparaître les premiers symptômes de ménopause en moyenne neuf ans plus tôt que les non fumeuses.

Bien que l’équipe de chercheurs n’ait pas enquêté sur les mécanismes par lesquels l’exposition au tabac mène à l’infertilité et la ménopause plus tôt, les scientifiques américains pensent que ce sont les toxines présentes dans la fumée de tabac qui pourraient interférer avec les processus de reproduction et hormonaux. »