Les sodas nous font-ils vieillir ?

Article paru sur le site maxisciences et publié par Pierre Auchapt, le 20 octobre 2014.

 » Les sodas, des boissons qui favorisent le vieillissement des cellules ?

Selon une nouvelle étude américaine, une consommation quotidienne de sodas pourrait accélérer le vieillissement des cellules.  66 litres par an : c’était la consommation de sodas moyenne d’un Français en 2011. Si ce chiffre est bien inférieur à celui observé outre-atlantique avec une consommation dépassant les 150 litres par an chez les Américains, la tendance est à la hausse dans l’Hexagone. En effet, en 2006, la consommation annuelle moyenne des Français était de 57 litres. Aussi, c’est une étude potentiellement préoccupante qui vient de paraitre dans la revue American Journal of Public Health.  Selon ces travaux, une consommation régulière de sodas pourrait accélérer le vieillissement des cellules. Pour en arriver là, des chercheurs américains ont suivi la consommation de boissons gazeuses et sucrées chez quelque 5.300 adultes âgés de 20 à 65 ans. En parallèle, ils se sont intéressés à l’ADN présent dans les globules blancs de chaque participant afin de mettre en évidence un lien potentiel entre d’éventuels changements observés et les sodas.

Plus vieilles de 4,6 ans

Les scientifiques ont ainsi découvert que les télomères, les régions d’ADN situées à l’extrémité des chromosomes, étaient plus courts chez les buveurs de sodas. Plus précisément, ils ont constaté que les participants qui déclaraient boire plus de 350 millilitres de sodas par jour montraient des changements génétiques typiques de cellules plus vieilles de 4,6 ans. En effet, les télomères sont des séquences d’ADN répétées qui raccourcissent à chaque fois que les cellules se divisent. Donc plus on vieillit, plus ces séquences se font courtes. Et les grands buveurs de sodas ont montré des télomères plus courts au niveau de l’ADN de leurs globules blancs. Si les sodas ont déjà été associés à un risque accru d’obésité et de diabète de type II, c’est la première fois qu’une étude établit un lien entre la consommation de ces boissons et le vieillissement. Nos travaux suggèrent qu’il existe « un lien entre la consommation de sodas et l’accélération du vieillissement des cellules, indépendamment de la question de la prise de poids », a expliqué au Guardian le professeur Elissa Epel de l’Université of Californie.

Un effet même chez les jeunes ?

« Cette étude sur les sodas soulève réellement la question : si on constate que les sodas engendrent un raccourcissement des télomères sur un échantillon diversifié d’adultes, qu’est-ce que cela signifie pour nos enfants ? », s’est interrogée la scientifique. Néanmoins, elle a tout de même souligné que le lien identifié n’était qu’une association et pas nécessairement une relation de cause à effet. Si une consommation élevée de sodas est à blâmer, cela pourrait être du à l’énorme afflux de sucres dans le sang après avoir bu la boisson, conduisant à du stress oxydatif et de l’inflammation, « la tempête parfaite pour dégrader les télomères », a t-elle indiqué. La scientifique et ses collègues entendent donc bien poursuivre leurs recherches pour en savoir plus et répondre aux questions soulevées par les premiers travaux. Ils comptent notamment mener une étude pour observer à court terme les effets potentiels sur l’ADN et les télomères d’un régime riche en sucres. »