Booster la fertilité masculine

Article publié sur Top Santé par Emilie Cailleau, le 4 décembre 2015.

« Alors que la médecine contre l’infertilité connait des progrès fulgurants, les médecins vont toujours plus loin. En effet, d’après une scientifique américaine, d’ici cinq ou dix ans, les hommes pourraient être en mesure de procréer.

Demain, les hommes pourront eux aussi se plonger dans les livres de grossesse. Non par souci d’empathie pour leur femme mais pour pouvoir appréhender leur propre métamorphose corporelle. Le scénario du film Junior, avec Arnold Schwarzenegger portant un enfant, pourrait devenir réalité. C’est la conviction du Dr Karine Chung, directrice du programme de la préservation de la fertilité à la Keck School de Médecine de l’Université de Caroline du Sud. Elle a assuré dans un entretien à Yahoo! Health que la grossesse masculine pourrait se concrétiser d’ici « cinq ou dix ans, peut-être avant ». « L’anatomie de l’homme et celle de la femme ne sont pas si différentes. À un moment ou un autre, quelqu’un parviendra bien à le faire », assure-t-elle.

Théoriquement, les hommes pourraient recevoir un utérus via une greffe, et ainsi porter un bébé jusqu’à son terme et le mettre au monde.

« Aujourd’hui, les progrès de la médecine permettent aux femmes transgenres d’adapter leur biochimie de façon à supprimer les hormones mâles au profit des hormones femelles« , précise le médecin. Les femmes transgenres peuvent avoir une poitrine pour allaiter, et obtenir avec la chirurgie un vagin qui inclut un « neoclitoris », avec les sensations d’un vrai clitoris, ajoute encore la spécialiste de la fertilité.

Des transplantations d’utérus déjà réalisables

La greffe d’utérus a déjà été réalisée chez des femmes privées d’utérus. En 2014, neuf femmes suédoises, nées sans utérus ou ayant subi une hystérectomie (ablation de tout ou partie de l’utérus) liée à un cancer du col de l’utérus, ont subi une transplantation d’utérus provenant de donneuses vivantes. Et en septembre 2014, le petit Vincent, a vu le jour : c’est le premier bébé né après d’une greffe d’utérus. De là à faire la même chose chez les hommes… »