La cigarette, ça fait un tabac !

La cigarette, ça fait un tabac - La Méthode FDY

La cigarette, ça fait un tabac !

La cigarette, ça fait un tabac - La Méthode FDY

« L’amour, c’est comme une cigarette », Sylvie Vartan chante juste ! Ça peut vite vous monter à la tête…

La cigarette, une alliée de taille

Arrêtons de nier l’évidence… La cigarette, c’est un plaisir. À l’heure de l’apéro, une petite cigarette passe toujours bien. Elle aide à se détendre, à créer une atmosphère conviviale. En soirée, elle est votre meilleure alliée ! Ancêtre des sites de rencontre, c’est elle qui crée la situation idéale pour aborder la personne rêvée en proposant, demandant une cigarette, ou en l’allumant… La cigarette, bien entendu !

Elle est l’amie fidèle qui ne vous laissera jamais tomber, celle qui vous accompagne dans vos moments de grande solitude, celle qui calme vos angoisses, votre stress. Et surtout elle ne vous juge pas ! Sans compter que c’est elle encore qui rend vos cafés meilleurs et vous aide à digérer vos repas.

Y a pas à dire, la cigarette, c’est chouette !

La nicotine, c’est fantastique

Même la médecine a prouvé que la nicotine avait des effets positifs. Elle améliore la concentration et l’humeur. Elle agit sur la mémoire et accroît l’intelligence. Elle favorise la perte de poids et dope les performances sportives ! En effet, la nicotine développe l’adresse, la vitesse de réaction, l’acuité visuelle, la maîtrise de soi, la précision et l’orientation spatiale… D’ailleurs de nombreux sportifs consomment de la nicotine sous forme de timbres, gommes ou encore pastilles sans risquer de se faire contrôler positifs. Ils utilisent le SNUS – pâte de tabac humidifiée à placer sous la langue – ou encore le SKOAL Bandit – poudre de tabac enveloppée dans de petits sachets de thé.

Enfin, des laboratoires ont démontré que la nicotine associée au tabac pouvait aider les personnes souffrant de la maladie d’Alzheimer.

Alors, pourquoi arrêter ?

Préserver son entourage, son habitat – odeurs, murs jaunis – mais aussi, avoir un teint clair, des dents blanches, une belle voix, meilleure haleine sont autant de raisons d’arrêter de fumer… Sans compter les économies ! À raison d’un paquet par jour, à 6,80€, vous économiseriez plus de 2000 € par an… Que feriez-vous avec cette somme ?!!

Mais avant d’arrêter, il est bon de savoir comment et pourquoi ça procure du plaisir

Dans le cerveau, se trouvent deux centres de plaisir. Le noyau accumbens – circuit de la récompense – qui est le siège qui définit à chaque instant l’état de satisfaction de l’homme et l’ATV, qui est un groupe de neurones situés en plein centre du cerveau.

Si vous avez envie d’un carré de chocolat et que vous le mangez, une récompense naturelle augmente l’activité des neurones dopaminergiques – transmetteurs – et envoie la bonne nouvelle à l’ATV et au noyau accumbens. Dans le cas contraire, vous créez alors une frustration !

La nicotine est quant à elle une bonne nouvelle permanente.

Mais, comment ça marche ?

Les récepteurs nicotiniques, porteurs du germe de la bonne nouvelle, sont pris en stop par l’acétylcholine (voie neuronale qui fait le lien entre le cerveau et les membres locaux moteurs via les cinq sens) sur l’autoroute du SNC (système nerveux central). Ils sont ensuite pris en charge par l’ATV qui les conduit à destination :  le noyau accumbens.

Toutefois la nicotine est comme une poupée russe : la bonne nouvelle laisse place insidieusement à l’accoutumance, tout en provoquant une altération morphologique des neurones de l’ATV. Au final, on se rend compte que la récompense est de plus en plus illusoire.

Le tabac, on en viendra tous à bout !

Tous les trucs et astuces, la bonne volonté, les substituts, ne sont pas forcément d’un grand secours pour arrêter de fumer. Même l’argument pécunier n’est plus probant ! Pourtant, quand on sait que l’envie de fumer dure moins de 5 min… On se dit que c’est bien dommage de céder à la tentation. Pourquoi ne pas agir et penser autrement : éviter les pauses clopes, savoir dire non, jeter au feu les clichés qui nous font croire qu’une cigarette amplifie la saveur du café et… de l’amour…

On attend toujours la pilule miracle contenant les éléments actifs présents dans le tabac en excluant tout ce qui peut provoquer maladies cardio-vasculaires, cancers et dépendances.

Et pourtant les séances proposées sur votre univers santé procurent les mêmes effets que la nicotine sur le SNC : elles utilisent des techniques qui activent les voies neuronales concernées.

Il  n’y a pas de fumée sans feu ? Pas si sûr… Kapalabhati – « la petite lumière dans la tête » anime la flamme de vos centres de plaisir sans fumer votre santé!

Alors ! On smoke ou on s’moque pas?