Halte à la cellulite !

Halte à la cellulite ! La Méthode FDY

Halte à la cellulite !

Halte à la cellulite ! La Méthode FDY

Cette peau d’orange, si disgracieuse à nos beaux yeux, n’a qu’à bien se tenir… Aujourd’hui, s’ouvre son procès !

Sur le banc des accusés

90% des femmes en sont victimes contre 1 homme sur 50. Une véritable injustice mais qui trouve une explication dans le fonctionnement même de l’organisme. Deux suspects sont déjà tout désignés.

Le corps humain est un véritable trafic de liquides. La circulation doit être fluide pour éliminer toutes les toxines et autres éléments susceptibles de laisser des traces sur notre peau.

En effet, l’organisme est composé à 60 % de liquide et 40 % de solide. Petite précision, et non des moindres, la femme est composée à 55% d’eau et possède un tissu adipeux plus important… L’eau est l’élément indispensable pour la bonne santé de l’Homme. Nous en éliminons quotidiennement 2,4 litres via la transpiration, la respiration et l’urine. Et bien que le corps fasse un équilibre constant, il est indispensable de bien s’hydrater par les boissons et aliments pour se maintenir en forme et éliminer les toxines. Dans le cas contraire, on voit poindre une rétention d’eau et ça ne donne jamais rien de beau…

Mais l’eau n’est pas le seul liquide à surveiller. La lymphe, connue aussi sous le nom de « sang blanc » car dépourvue de globules rouges, est un liquide extrêmement important. Celui-ci, de couleur jaunâtre, contient 90% d’eau mais aussi des protéines, de la graisse et des globules blancs. Grâce à ces derniers, la lymphe protège l’organisme des corps étrangers et est également responsable du drainage et du transport des graisses. De plus, la lymphe est réputée pour sa lenteur légendaire – d’où son nom lymphatique. Elle est tout de même 7 000 fois moins rapide que la vitesse de circulation du sang !

A la vue de ces précisions, il apparaît évident que si ces deux éléments circulent mal, l’élimination du « stock toxines et graisses » se trouve ralentie.

Une vraie bande organisée

Il faut savoir que la cellulite est une augmentation de la cellule adipeuse (gras) associée à une rétention d’eau ! Par conséquent, la structure du tissu adipeux change et la cellule de gras, sous la pression de l’eau, donne l’aspect capitonné à votre peau… Et comme si cela ne suffisait pas, non seulement la cellulite peut entraver la circulation du liquide lymphatique mais en plus une mauvaise circulation de ce même liquide peut favoriser l’apparition de la cellulite… C’est un peu le serpent qui se mord la queue ! Donc, rétention d’eau et lymphe sont les coupables avérés de cette peau d’orange. Certes d’autres suspects sont dans le collimateur comme les hormones sexuelles féminines, l’hérédité, le manque d’exercice physique ou encore l’alimentation… Mais rien n’est encore prouvé et jusqu’à preuve du contraire, ils restent « innocents ».

Le sang, la piste à suivre

Quoi qu’il en soit, il est possible de se faire justice soi-même via un drainage. Par un massage bien ciblé, nous faisons remonter la lymphe vers le coeur ou les vaisseaux sanguins à proximité. Le but étant d’éliminer au maximum les toxines, corps étrangers, graisses, trop pleins hormonaux en les dirigeant vers les ganglions lymphatiques – carrefour des flux de la lymphe qui rejette les déchets dans les autres systèmes (sanguins…). Le sang joue donc un rôle plus que primordial dans l’écoulement du « stock toxines et graisses » puisque ce sont près de 190 litres de sang qui pénètrent chaque jour dans les reins – filtres naturels qui rejettent les toxines vers l’extérieur !

Le drainage lymphatique semble plus que nécessaire et le sang, comme l’agent indispensable contre la lutte de la cellulite, bien qu’une fois encore, l’injustice frappe les femmes : elles n’ont que 4,5 litres de sang comparé à ces messieurs qui en ont 5,5 litres !

Les travaux d’intérêt général

Changer son alimentation ou encore se tartiner de crèmes anti-cellulite n’aura que peu d’effet. Il faut agir en profondeur pour avoir de vrais résultats. Activer la lymphe pour éviter le phénomène de rétention et favoriser ainsi l’évacuation des déchets, voilà la solution!

Et pour la booster, il faut se bouger ! Associés à un drainage, le sport ou tous mouvements physiques restent vos meilleurs alliés. En effet, ils augmentent de 10 à 30 fois la vitesse de circulation de la lymphe ! Certains sont plus efficaces que d’autres comme la natation ou encore… le saut en trampoline ! En effet, dans l’eau ou dans les airs, vous n’êtes plus soumis à la loi de la gravité qui dirige inéluctablement la cellulite et l’eau du corps vers le bas.

Et c’est pas fini ! Une bonne respiration est l’élément clef pour une peau lisse. Mais rien n’est jamais simple… Si la femme possède un tissu adipeux plus important, a moins de sang, elle a également une capacité respiratoire inférieure à celle des hommes (-25%)… Un vrai complot !

Mais pas de panique, il existe un levier sur lequel agir pour effacer tous ces problèmes de peau d’orange. Réhabilitons le diaphragme ! Grâce aux diverses techniques de respiration de la Méthode, ce muscle, qui sépare le thorax de l’abdomen, est activé. Il relance ainsi la circulation lymphatique et facilite le transit des cellules au sang et vice et versa.  C’est ce que l’on appelle la respiration cellulaire. Par l’intermédiaire du diaphragme, la respiration pompe de l’air qui, véhiculé par le système sanguin, permet une meilleure alimentation des cellules et par conséquent une circulation plus fluide de la lymphe ! Le diaphragme n’est alors rien d’autre que la pompe du système lymphatique au même titre que le coeur l’est pour le sang.

Et c’est ainsi que prend fin la course poursuite contre la cellulite…