Booster la fertilité masculine

Article publié sur Santé Magazine par Sylvie Dellus, le 13.08.2015.

« Selon une étude américaine, une fécondation in vitro a plus de chance de réussir lorsque l’homme mange plus de viande blanche que de viande rouge.

À table, êtes-vous plutôt volaille ou plutôt bacon ? Des chercheurs de l’université de Boston ont interrogé 141 hommes dont le couple, infertile, envisageait une fécondation in vitro (FIV). Le questionnaire portait sur les habitudes alimentaires des futurs papas. Les chercheurs ont ensuite essayé de trouver une corrélation entre leur consommation de viande et leurs chances d’avoir un bébé.

Au final, les hommes qui privilégient la volaille (poulet et autres) ont un taux de fertilisation supérieur de 13 % à ceux qui en mangent le moins. Chez eux, la fécondation in vitro – avec ou sans ICSI (technique permettant d’injecter un seul spermatozoïde dans un ovule) – a plus de chance de réussir.

À l’inverse, le taux de réussite d’une FIV est moins élevé lorsque l’homme priviligie au menu la viande transformée (saucisses, bacon…). Aucune différence n’a été noté pour l’Icsi chez les amateurs de viande.

Améliorer son hygiène de vie

Il était déjà recommandé aux hommes infertiles de réduire leur consommation d’alcool et de tabac, et de perdre du poids. Il leur est désormais conseillé de surveiller leurs habitudes alimentaires.

Quel rôle joue exactement la consommation de viande dans l’infertilité masculine ? L’étude ne permet pas de répondre à cette question. Mais, pour en expliquer les résultats, différents experts américains avancent une hypothèse : les mangeurs de volaille ont, peut-être, tout simplement, une hygiène de vie plus saine que les amateurs de saucisse. Et c’est ce qui expliquerait la meilleure qualité de leur sperme.

Source: Fertility and sterility, 5 août 2015″