Prévenir la maladie d'Alzheimer en dormant sur le côté - Photo : DR Metronews

Article publié sur 20 minutes par A.B, le 20 mars 2015.

« «Pas ce soir chéri j’ai la migraine». Et si la raison des baisses fréquentes de libido était plutôt à chercher du côté des nuits trop courtes.

Manque de sommeil et frustration sexuelle

Une étude américaine parue cette semaine dans le Journal of Sexual Medicine révèle qu’une heure de sommeil en plus par nuit boosterait la libido des femmes, qui auraient ainsi plus souvent envie de faire l’amour.

Un lien beaucoup trop négligé jusqu’à présent, estime le docteur en psychologie David Kalmbach, auteur de l’étude, surtout au regard des chiffres selon lesquels un Français sur cinq dormirait moins de six heures chaque nuit et que plus d’un quart d’entre eux seraient frustrés sexuellement, comme le révélait un sondage Ifop.

Plus de chances de conclure

L’étude a été menée auprès de 171 étudiantes américaines durant quatorze nuits consécutives. Et si l’on en croit les chercheurs américains, qui ont établi que cette envie serait plus forte chez les femmes, qu’elles aient ou non un partenaire avec qui l’assouvir, l’une des clés du désir féminin serait donc physiologique.

Une petite heure de repos supplémentaire par nuit permettrait d’augmenter de 14% les chances qu’une femme couche avec son partenaire. Au long cours, les résultats se confirment aussi: les femmes qui dorment le plus sont actives sexuellement que celles qui manquent de sommeil.

«Ces résultats confirment le rôle capital du sommeil, même chez les femmes en bonne santé», précise le Dr Kalmbach, avant d’ajouter, au-delà de la libido, qu’«il est important de s’accorder le sommeil que notre corps et notre esprit méritent». »