Alcool, tabac, obésité menacent la vie des Européens - Photo : © Thinkstock

Article publié sur Top Santé par Laurene Levy, le 23 septembre 2015.

« Selon un rapport publié par l’OMS, le tabagisme, la consommation d’alcool et l’obésité atteignent en Europe des « niveaux alarmants » en 2015, ce qui risque de diminuer la durée de vie.

La mauvaise hygiène de vie des Européens risque d’altérer leur longévité, selon le rapport publié le 23 septembre 2015 par l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS). Jusqu’en 2020, tout va bien : l’espérance de vie devrait continuer d’augmenter. Cela serait dû aux réductions du nombre de décès prématurés – liées notamment à l’alcool et au tabac – de 1,5 % par an. L’OMS estime que ces chiffres sont dus à l’efficacité des campagnes de prévention et de soins associés aux maladies cardiovasculaires, au cancer, au diabète et aux maladies respiratoires chroniques.

Mais au-delà de cette date, la longévité des Européens risque de diminuer car les conduites à risque tels que tabagisme, surpoids et consommation d’alcool atteignent encore des « niveaux alarmants » selon l’OMS. En effet, en 2015, plus de 50 % de la population européenne est en surpoids (Indice de Masse Corporelle supérieur à 25) et 23 % est obèse (IMC supérieur à 30). De même, 30 % des Européens fument et leur consommation d’alcool atteint 11 litres par an et par personne.

Tant que des politiques de prévention encore plus marquées ne seront pas mises en place, l’OMS redoute une inversion des prévisions concernant l’espérance de vie. Les chiffres publiés dans ce rapport sont néanmoins marqués par de fortes disparités. Par exemple, près de 60 % des hommes fument en Russie, en Géorgie ou encore en Grèce, contre moins de 20 % en Islande ou au Danemark. Ainsi, les taux de mortalité précoce et de conduite à risque en Europe de l’Est dépassent largement ceux d’Europe de l’Ouest. C’est pourquoi les habitants des pays de l’Est vivent jusque 11 années de moins que leurs voisins des pays de l’Ouest. »